Contact

Prosper Piet

Journal de voyage 1816-1817

Vos commentaires sont les bienvenus !

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
 
 

Jacques CHAMBRIS, le 28/09/2016

 

Très beau et courageux travail.

Je suis un cousin issu de germain des Piet de Lourches. Nous avons été hébergés chez l'oncle Prosper à la fin de la guerre. Et Jacques et Henri Piet m'ont opéré des amygdales dans leur cuisine.

 

 

"Voyage en Illyrie", Stéphane BEUZON, le 07/12/2016

 

Le 03 décembre, mon frère m'a informé de la vente d'un manuscrit écrit par un Piet vers 1810 (cf. plus bas).

Etonné par cette coïncidence, j'ai relayé cette information à mes "abonnés", tout en précisant qu'il était peu probable qu'il s'agisse d'une famille proche, le courrier de Prosper et de sa famille n'en faisant pas mention :

Je te fais suivre un lien de la gazette Drouot concernant la vente d'un manuscrit d'un voyage rédigé par Piet en 1810, prénom non mentionné ...

http://catalogue.gazette-drouot.com/html/g/fiche.jsp?id=6583964&np=2&lng=fr&npp=100&ordre=1&aff=1&r=

 

[MANUSCRIT]. PIET. Voyage en Illyrie, fait en 1810,

par Mr de Junquières, commissaire général des finances,

Piet, son secrétaire, et Louis, leur domestique,

rédigé par Piet et envoyé à sa mère

http://www.alde.fr/lot/5370602

 

Suite à ce message, B. Grandcolas a eu l'envie/ l'opportunité/ la gentillesse d'aller consulter le manuscrit en librairie avant sa vente aujourd'hui. Voici son compte-rendu :

J'ai passé l'après-midi à la librairie qui a les volumes bientôt en vente et j'ai lu l'essentiel de la chronique. Hélas, pas trace d'un prénom ...

Le résumé donne une bonne image du texte. L'auteur écrit pour sa mère, donne son itinéraire détaillé, visite beaucoup de petites ou grandes villes avec des commentaires essentiellement sur les routes, la nourriture,les églises qu'il visite régulièrement.J'ai relevé quelques citations et t'en envoie deux !

Vicence : les confessionnaux sont ouverts de sorte qu'en regardant la figure du prêtre, on peut reconnaître l'énormité du péché.

Venise : le Palais Ducal est de toute beauté, mais les escaliers ne sont pas propres, on y fait tout ce dont on a besoin ...

Ce pays avait été occupé par les troupes de Napoléon et annexé à l'Empire entre 1795 et 1809. Piet signale plusieurs fois que l'armée napoléonienne a creusé quelques routes, qui facilitent le voyage de notre héros ...

 

J'ai par ailleurs reçu ce message de M. Leclère, intéressée par l'Illyrie :

Aujourd’hui Albanie, Croatie Serbie, un voyage très dangereux à l’époque.

Avec la création des Provinces illyriennes le 14 octobre 1809, Napoléon cherche à contrôler les côtes de l'Adriatique et à fermer les ports de la région aux navires anglais. La France est désormais au contact de l'empire ottoman, ce qui fait des Provinces illyriennes un espace de premier ordre sur le plan stratégique. L'étude de ces provinces ne peut être envisagée sans un arrière-plan géopolitique qui mette en scène les grands empires de la région : russe, autrichien et ottoman.

Le 9 avril 1811, Bertrand (le general Henri Gratien) est nommé gouverneur général des Provinces illyriennes, en remplacement de Marmont, duc de Raguse. Le 15 avril, un décret de Napoléon, relatif à la nouvelle organisation de l'Illyrie, y annonce la création de sept provinces : Carinthie, Carniole, Istrie, Croatie civile, Croatie militaire, Dalmatie et territoire de Raguse.

 

Un article intéressant pour mieux comprendre la complexité serbo-croate

http://www.axl.cefan.ulaval.ca/europe/Kosovo-2hst.htm